Que se passe-t-il à l’EMPro et au CAJ ?

Voici le chapitre 8 de notre aventure au 125 rue Cardinet !

Qui nous raconte l’histoire ?

Et qu’est-ce que l’on prépare à l’EMPro et au CAJ ?

Maintenant écoute bien !!


Tout d’un coup, elle sentit le carton s’élever dans les airs, soulevé par une des étranges créatures masquées.
La créature masquée monta plusieurs marches et arriva à un étage que je n’avais pas encore visité.
Elle ouvrit une salle….un peu particulière !
Hé oui, la salle était toute blanche avec des coins de mur peints en orange.
Mais, plus étonnant, c’est qu’il y avait un lit, un grand charriot gris et un lavabo.
La créature masquée posa le carton dans un coin du lavabo, elle alla ouvrir le grand charriot avec un clé aussi petite que moi !!!
Quelle fut ma surprise de voir tant de médicaments dans ce charriot !!!!.
Il y en avait de toutes les couleurs… de toutes les formes.
Il y avait même de tout petits pansements… pour les bobos. Ca me rassure ; si un jour je me fais mal et bien ! Je saurais où venir me soigner !!!
 
La créature masquée commença à vider son carton… Vite ! vite ! Il faut que je me cache ailleurs sinon elle va me voir.
Tiens ! Je vais me cacher sur la planche orange au-dessus du lavabo… Comme ça je pourrai mieux voir.
La créature finit par ranger un énorme paquet de masques bleu et blanc. Elle se mit  à dire à haute voix : »Voilà ! Nous sommes prêts à ré-ouvrir l’EMPRO le 11 mai et tout le monde pourra avoir son masque.  J’ai tellement hâte de revoir les jeunes. »
Une fois le carton vide, elle le mit à la poubelle et ouvrit le robinet.
Tiens ! Elle se mit à se laver les mains d’une drôle de façon :
 Elle mit du savon sur ses mains
Elle frotta ses mains ensemble
Puis lava un doigt à la fois
Ensuite le dos de la main droite puis la gauche
Enfin elle lava ses poignets l’un après l’autre
Elle rinça ses mains et les essuya avec du papier
Et elle finit par le jeter à la poubelle.

La créature masquée ressortit de la salle en la fermant à clef.
Je descendis de ma cachette et voyant que le robinet n’était pas bien fermé, je regardais mes pattes et me dit : «  Et si j’essayais moi aussi de me laver les pattes comme la créature ? Mes pattes doivent être bien sales depuis la dernière fois que j’ai marché dans une flaque d’eau. »
Après avoir fini de me laver les pattes, j’essayais de mon mieux de refermer le robinet pour éviter le gaspillage. Que c’était dur pour ma petite taille… mais j’ai réussi ! ouf !
 
Bon ! bon ! Ce n’est pas tout, j’ai encore des choses à voir dans ce bâtiment.
La petite souris se glissa sous la fente de la porte et se dirigea vers les escaliers.
Elle avait le choix entre descendre ou monter à l’étage suivant. Elle finit par choisir d’aller voir ce qui pouvait bien avoir à l’étage … du dessus.
Ecrit par Sokona

2 Commentaires

  1. Merci Sokona

  2. Un Gros Rats Sur Le Gel Hydroalcoolique
    Samba

Les commentaires sont fermés.